SILENT PENDEMICS

The global infant mortality rate was 122 per 1,000 in 1960 and 32 per 1,000 in 2017.

Globally, 1 in 18 children die in their first year (in 2005). This represents 7.6 million deaths of children under one year of age in one year

Sub-Saharan Africa, home to 11% of the world’s population, has 53% maternal mortality, 50% child mortality under 5

These five risk factors are responsible for 40% of the 60 million deaths recorded each year, according to the WHO.

In a report on risk factors for health in the world, the World Health Organization (WHO) shows that the global situation is changing. The aging of the population is the consequence of progress against infectious diseases, but at the same time it increases the burden of chronic diseases in global mortality.

The ten main risk factors cause a decline of seven years in the average life expectancy in the world, of ten years for Africa. High blood pressure is responsible for 7.5 million deaths each year in the world, or 12.8% of the total, ahead of smoking (5.1 million deaths, 8.7% of the total). Excess sugar in the blood (hyperglycemia) is the third leading cause of death, ahead of physical inactivity, overweight and obesity.

In rich countries, the situation is reversed for the two leading causes of death: smoking comes first ahead of high blood pressure. Overweight and obesity rank third in rich countries, ahead of physical inactivity, high blood sugar and excess cholesterol. WHO points out that overweight and obesity cause more deaths than malnutrition worldwide. But this remains the leading cause of death in poor countries.

Le taux de mortalité infantile dans le monde était 122 pour 1000 en 1960 et de 32 pour 1000 en 2017.

Dans le monde, 1 enfant sur 18 meurt dans sa première année (en 2005). Cela représente 7,6 millions de décès d’enfants de moins d’un an en une année

L’Afrique subsaharienne, qui abrite 11% de la population mondiale, compte 53% de mortalité maternelle, 50% de mortalité des enfants de moins de 5 ans

Ces cinq facteurs de risque sont à l’origine de 40% des 60 millions de décès recensés chaque année, selon l’OMS.

Dans un rapport sur les facteurs de risques pour la santé dans le monde, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) montre que la situation globale évolue. Le vieillissement de la population est la conséquence de progrès contre les maladies infectieuses, mais en même temps il augmente la charge des maladies chroniques dans la mortalité mondiale.

Les dix facteurs de risque principaux provoquent une baisse de sept ans de l’espérance de vie moyenne dans le monde, de dix ans pour l’Afrique. L’hypertension artérielle est à l’origine de 7,5 millions de décès chaque année dans le monde, soit 12,8% du total, devant le tabagisme (5,1 millions de décès, 8,7% du total). L’excès de sucre dans le sang (hyperglycémie) est la troisième cause de mortalité, devant l’inactivité physique, le surpoids et l’obésité.

Dans les pays riches, la situation est inversée pour les deux premières causes de mortalité: le tabagisme arrive en tête devant l’hypertension artérielle. Le surpoids et l’obésité sont au troisième rang dans les pays riches devant l’inactivité physique, l’hyperglycémie et l’excès de cholestérol. L’OMS souligne que dans le monde le surpoids et l’obésité provoquent davantage de décès que la malnutrition. Mais celle-ci reste la première cause de mortalité dans les pays pauvres.

Published by micasaijen

Your best hostess near Ijen

Leave a Reply

%d bloggers like this: